RAForum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Le mouvement anarchiste et la mouvance libertaire > Histoire > par pays > Allemagne > Allemagne : 20° siècle > Débats sur l’anarchisme et la non-violence dans l’Allemagne des années (...)

Débats sur l’anarchisme et la non-violence dans l’Allemagne des années 20

Le coup d’état de Kapp et la grève générale

mardi 24 août 2004

"Beaucoup d’historiens pensent que, plus tard, si aucune grève générale n’a été engagée contre le régime nazi, cela s’explique par les expériences vécues lors de la grève générale de 1920".

Pour commencer, rappelons les faits. En mars 1920, le ministre de la Défense, Gustav Noske, commande la dissolution de quelques corps d’armée, notamment la brigade navale du capitaine Ehrhardt, conformément au traité de paix entre l’Entente et l’Empire allemand stipulant une réduction du nombre des soldats allemands.

On savait que le gouvernement social-démocrate s’était servi d’associations de volontaires, les Corps francs, pour se défendre contre les attaques d’organisations gauchistes. Ces organisations critiquaient le capitalisme, les hobereaux prussiens ainsi que la bureaucratie allemande. L’intégration de ces organisations dans la société étant rejetée, les Corps francs et la Reichswehr prirent des mesures brutales contre ces travailleurs séditieux. De ce fait, le gouvernement ne pouvait pas procéder aussi facilement à la dissolution des troupes réactionnaires, qui étaient en partie des troupes royalistes.

Lire la suite


Voir en ligne : Article paru dans Réfractions n° 5