RAForum
Slogan du site
Descriptif du site
Edition traduite du russe. Leipzig : Wolfgang Gerhard, Librairie centrale pour les pays slaves . 1862
BAKOUNINE, Michel. A mes amis russes et polonais
Article mis en ligne le 18 septembre 2004

par r-c.
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Me voilà libre, enfin, après huit ans d’emprisonnement dans différentes forteresses et quatre ans d’exil en Sibérie. L’âge m’est venu, ma santé s’est délabrée, j’ai perdu cette élasticité des membres qui donne à l’heureuse jeunesse une force invincible. Mais j’ai gardé le courage de la fière pensée et mon coeur, ma volonté, mon âme sont restées fidèles à mes amis et à la grande cause de l’humanité. Plus tard je raconterai dans de courts mémoires ma vie passée, la part que j’ai prise aux événements de 1848 et 1849, mon arrestation, mon emprisonnement, mon exil et enfin ma libération. Maintenant je viens à vous, mes vieux et fidèles frères, et vous mes jeunes amis, qui partagez avec nous nos croyances et nos aspirations, en vous priant : recevez-moi de nouveau parmi vous et permettez-moi de dévouer avec vous le reste de ma vie à combattre pour la liberté des Russes, des Polonais et de toutes les nations slaves.

Ce n’est pas en vain que nous avons vécu pendant les treize dernières années, depuis la catastrophe de 1848 et 1849. Le monde s’est reposé, a regagné la conscience de soi-même, et repris des forces pour rentrer dans la voie de l’avenir. L’Italie, que nous aimons tous, est ressuscitée, l’édifice de la monarchie habsbourg-lorraine est ébranlée — cette lourde pierre qui pèse sur la poitrine des peuples qui reviennent à la vie, — et menace ruine, sous les coups des Italiens, des Madjars et des Slaves. Semblable à l’Autriche, nous voyons, tremblant sur ses fondements et prêt à tomber — son ennemi d’autrefois et maintenant son unique allié — son camarade d’âge, de craintes et de douleur : l’empire ottoman, qui n’est pas moins barbare qu’elle, mais peut-être plus honnête — et des ruines de ces deux empires naîtront, pour une vie nouvelle, une large liberté — les élus de la nouvelle civilisation : les Italiens, les Grecs, les Roumains, les Madjars et la grande nation slave réunie par les liens d’une fraternité commune. Maintenant la Pologne renaît. La Russie aussi ressuscite.

Oui, nous vivons une grande époque. Un nouvel esprit semble avoir soufflé sur les nations endormies, il appelle les peuples vivants à l’action et creuse une tombe aux mourants. Je sentais en moi de la vie, et j’ai fui de la Sibérie. Que ferai-je maintenant ? Que devons-nous entreprendre ?


flèche Sur le web : Voir tout le texte

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs RSS

2003-2019 © RAForum - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4