RAForum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Le mouvement anarchiste et la mouvance libertaire > Histoire > Rue des Anars : Portraits et bibliographies > D > DIGEON, Émile (1822 - 1894)

DIGEON, Émile (1822 - 1894)

vendredi 11 janvier 2008, par ps

Extrait du Répertoire numérique détaillé dactylographié par M. Guillot, 1973, 6 pages. Archives nationales :

"Emile Digeon naquit le 7 décembre 1822 à Limoux (Aude), où son père, libéral et républicain, exerçait la profession d’avocat. Opposant au coup d’Etat du 2 décembre, Digeon, qui écrivait dans la presse locale, fut déporté en Algérie, s’évada et passa à Majorque. Rentré en France lors de l’amnistie qui suivit l’accession d’Emile Ollivier au ministère, Digeon devint rédacteur en chef du journal La Fraternité de Carcassonne et proclama la République dans l’Aude, tout en s’opposant aux républicains modérés représentés par les frères Raynal. C’est lui encore, qui proclama, le 24 mars 1871, la Commune de Narbonne et se dévoua à l’hôtel de ville de cette cité, abandonnée huit jours plus tard, lors de sa reprise par les tirailleurs algériens appelés pour suppléer les troupes régulières ralliées aux insurgés. Emprisonné, il fut jugé à Rodez et acquitté à la demande de ses propres adversaires. En 1883, il déclina l’offre faite par le Comité socialiste de l’Hérault, pour une élection législative partielle. Tout en préparant le retour des proscrits de 1871, Digeon rédigea une brochure sur Les droits et les devoirs de l’anarchie rationnelle, éditée à Londres en 1882, destinée à former et à mettre en garde les adhérents du mouvement anarchiste contre les conséquences aventureuses de leur action. Emile Digeon mourut en 1894." Notice biographique du Fonds Emile Digeon. Archives nationales 338 AP.

Papiers privés et politiques d’Emile Digeon ; dossiers de correspondance, dont des lettres de Louis Blanc, d’Auguste Blanqui, de Jules Guesde et de Louise Michel.

Bibliographie

TIRAND, Paul. Émile Digeon (1822-1894) l’itinéraire singulier d’un communard. L’Harmattan (Coll. : Logiques historiques), 2006. 238 p. Couv. ill. ; 24 cm. Bibliogr. p. 235-238.
ISBN : 2-296-01920-X (br.)