RAForum
Slogan du site
Descriptif du site
Qu’est-ce que l’anarchisme ?
Article mis en ligne le 15 janvier 2006
dernière modification le 22 juillet 2018

par r-c.
logo imprimer
Enregistrer au format PDF
"L’anarchiste" de Bernard MULLER
Aujourd’hui les masses partagent la même culture, celle que les dominants leur imposent. Même les "alternatifs" et les dissidents ont du mal à y échapper
Source

On traite l’anarchiste comme le monstre du Loch Ness : à son sujet, chacun croit pouvoir dire n’importe quoi. Les observateurs de la société le cachent dans le placard, le déclarent inexistant, disparu, mort. A vrai dire, ces gens-là vivent dans la peur et gouvernent par la peur.

Pourtant, à chaque tournant de l’histoire, alors qu’on ne l’y attend plus, le voici qui ressurgit. Son état-civil, son vécu même, s’agrandissent aux dimensions du mythe et de l’utopie : d’où l’intérêt pour lui de savoir garder les pieds bien ancrés dans le réel.

Les courants libertaires ont leur place dans l’histoire humaine depuis le dix-neuvième siècle. Ils se vivent comme projet de société, à travers des métamorphoses de tous les aspects de la vie. Ces hommes, ces femmes, connaissent aussi l’insécurité et les drames individuels et collectifs ; mais ils assument leurs peurs : ils ne veulent pas d’une existence de zombie.

Certains militants ont acquis une stature nationale : Louise MICHEL en France, Emma GOLDMAN ou Noam CHOMSKY aux Etats-Unis, Ricardo FLORES MAGON au Mexique, le libraire Ervin SZABO en Hongrie, l’écrivain chinois PA KIN ou encore le poète Christo BOTEV, figure nationale du peuple bulgare. D’autres sont connus sur le plan international, comme les géographes Élisée RECLUS et Pierre KROPOTKIN ou le peintre impressionniste Camille PISSARO.

L’esprit anar, c’est le refus de dominer et d’être dominé. Cela peut être un choix de vie, une attitude artistique, une culture politique, ou même une manière de regarder le monde.

Visiteur de ce site, vous pouvez vous accorder le temps de le parcourir comme un labyrinthe cybernétique, une école buissonnière, un "que sais-je" de l’anarchisme ou encore pour y approfondir votre réflexion personnelle. Vous rencontrerez des prix Nobel et des clochards magnifiques. Prudence : il n’est pas toujours facile de reconnaître la justesse d’idées que l’on trouve déplaisantes. Comme au lac du Loch Ness, l’univers de l’anarchisme est un espace vertigineux. Prière de se dépouiller de tout préjugé mais de conserver son esprit critique.

Ronald Creagh

P.S. :

Voir aussi :

- L’anarchisme pour les Nuls

- Le mouvement anarchiste et la mouvance libertaire


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4