RAForum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Lectures, Recherche, Curiosités... > Anarchie en toutes lettres > BD : La bande dessinée et les anarchistes > TURGEON, David. La Muse récursive

TURGEON, David. La Muse récursive

dimanche 23 juillet 2006, par ps

"À Camp Canyon, dans le fin fond de l’Ouest canadien, la police enquête sur d’étranges accidents routiers qui ont récemment eu lieu sur la Windy Trail, petite route au bout de laquelle se trouve la villa des soeurs Hollenberg. Soupçonnées d’être liées aux événements, celles-ci forment une drôle de paire : Nancy est une autiste qui "a déjà prévu tout ce qui va suivre" et Nicole, une programmeuse informatique de génie, inventrice d’une "nanopâte" convoitée à des fins militaires par le magnat de l’industrie pétrochimique Edmund Tate. Businessman aux pratiques douteuses, celui-ci aura du fil à retordre, par ailleurs, avec un rassemblement de citoyens éclairés qui manifestent devant son hôtel où se réunissent, pour leur rencontre ultrasecrète annuelle, les membres d’un club sélect des riches et des puissants de la planète.

Premier tome d’une bande dessinée prometteuse qui devrait en compter trois, La Muse récursive trahit le plaisir manifeste de David Turgeon à jongler avec le langage et les concepts branchés de la nouvelle "société civile". Qualifiée de BD "expérimentale" par son créateur lui-même, qui s’amuse à y citer Wittgenstein et Bergson, elle nous transporte dans un univers excentrique et étrangement familier, habité par une faune impressionnante de personnages : un analyste en sécurité informatique préoccupé par la concentration des médias, une serveuse de casse-croûte rêvant d’étudier à l’institut cybernétique, un super-héros masqué qui prétend n’avoir rien à cacher, un
groupuscule d’ados anarchistes, une journaliste soi-disant gauchiste, et j’en passe..."

Eric PAQUIN, "Case départ"


Voir en ligne : Lire tout le commentaire