RAForum
Slogan du site
Descriptif du site
Des Français face à l’OAS par Cebolette
Article mis en ligne le 4 novembre 2006
dernière modification le 13 novembre 2007

par r-c.
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

16 oct.

J’étais une enfant (8 ans) en France pendant la guerre d’indépendance de l’Algérie. Mes parents se sont engagés aux côtés du FLN, mon père était "passeur de valises" et pourvoyeur de faux papiers pour beaucoup d’Algérien(ne)s recherché(e)s en France.

Un matin, mon père et ma mère nous ont dit qu’"ils" avaient pendu au moins cent Algériens au dessus de la Seine. Un autre soir, mon père n’était pas à la maison : c’était Charonne. Il est rentré dans la nuit, blessé, nous racontant ce qu’il avait vu au métro.

A la maison, j’ai vécu avec des clandestins de nombreux pays, en particulier des trotskistes et des anarchistes de l’Afrique noire, d’Amérique du Sud, algériens, marocains... Quand on allait à l’école, mes parents nous recommandaient de taire ce qu’il se passait à la maison, ils me disaient que nous étions les Indiens et que les autres étaient les méchants cowboys !

J’espère qu’un jour on parlera aussi de ces Français qui ont pris des risques énormes pour eux et leur famille face au pouvoir et à l’OAS : deux fois, la police a débarqué au petit matin à la maison et nous avons reçu de nombreuses menaces de l’OAS, nous obligeant (nous les enfants) à partir de la maison pour être cachés chez des amis.

Alors, j’ai emmené mes enfants adolescents et leurs copains voir Indigènes, parce que c’est NOTRE MÉMOIRE à nous tous, Français, enfants de cette République qui a tant de mal a enfanter la démocratie et la Liberté, l’Egalité, la Fraternité !


flèche Sur le web : Cet article est paru dans Courrier international. Lien en date du 4/11/2006

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4