RAForum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Le mouvement anarchiste et la mouvance libertaire > Les Médias libertaires : Presse, radios, médiathèques et éditions > Presse de langue française > Journaux d’hier et de jadis > Presse anarchiste.- France — 20° siècle > [FUGLER, René] "Vroutsch, Recherches libertaires, Dissidence"

[FUGLER, René] "Vroutsch, Recherches libertaires, Dissidence"

mercredi 29 août 2007, par ps

Extrait de la réponse au message du SIA Caen qui republiait "La question anarchiste"

Strasbourg : [s.n.], N° 1 (juil. 1971) - n° 5 (mai 1972). 15 x 21 cm. ; dir. publ. Henri Rosenfeld.

Note : Un No. zéro, mai 1971, a paru sous le même titre

A publié un supplément : "dissidence. Cahiers théoriques anarchistes".
Vroutsch.- Série dissidences. Cahiers théoriques anarchistes
irrég.
Archives article2209

Vroutsch était à l’origine une sorte de "fanzine" publié par des étudiants de l’École des arts décos de Strasbourg, dans l’effervescence générale d’une Librairie bazar coopérative créée au début des années 70, regroupant une librairie alternative, un journal de "contre-information", une crèche et des associations diverses pouvant y disposer d’un local de réunion et de moyens divers. Quand les animateurs de Vroutsch se sont fatigués, le titre a été "emprunté" pour des raisons de commodité (commission paritaire des papiers de presse, entre autres) par un groupe adhérent à la LBC et composé d’anars venant soit de la FA, soit d’ANV. Un copain étant d’ailleurs permanent de la librairie.

Ce groupe a poursuivi sous le titre de Vroutsch, avec deux séries différentes La Marge et Dissidence une activité de publication commencée bien plus tôt. La Marge démarre fin 1973 avec "les conseils ouvriers en Allemagne" (n° 9 -11), Dissidence ("cahiers théoriques anarchistes", n° 15-16 de Vroutsch)) fin 1974. Cette série n’aura qu’un autre numéro (n°17 de Vroutsch, février 1976) consacré à un seul texte, "L’anarchisme dans l’histoire mais contre l’histoire" de Nico Berti, repris et traduit de la revue Interrogations.

Dissidence était en fait la continuation de Recherches libertaires que nous avons sorti à Strasbourg d’avril 1968 à juillet 1971 (4 numéros).

Brève histoire de Recherches libertaires : au congrès 1964 de la FA, proposition strasbourgeoise de créer des "groupes de recherches" qui publieraient des recueils de fiches sur des sujets concernant l’anarchisme. Pas de répercussion pratique, mais en avril 1965 démarre dans Le Monde libertaire une rubrique mensuelle consacrée à ce genre d’études. La chose provoque plutôt de la méfiance que de l’intérêt (trop d’attention accordée aux "idées extérieures") et en décembre 1966 un groupe parisien (la TAC - Tribune d’action culturelle) publie le n° 1 de RL, constitué, comme les 7 suivants, de dossiers polycopiés réunis dans une chemise. En 1967 (congrès de Bordeaux) les groupes participant à la revue ou sympathisant avec elle quittent la FA. Après le n° 4 (septembre 1967), les copains de la TAC passent la main aux Strasbourgeois, qui vont donc sortir 4 autres numéros, toujours polycopiés. Puis ce sera Vroutsch.

Rencontre des revues à Strasbourg, avec La lanterne et IRL à la Pentecôte 1975 (17-19 mai) : 13 Parisiens en tout, et 6 Lyonnais, dont Daniel Colson.

Notes bibliographiques

C’était à l’origine une fanzine éditée par des étudiants des Beaux-Arts de Strasbourg. Le titre a été squatté par un groupe de libertaires alsaciens pour bénéficier de son autorisation de parution préalable, nécessaire à l’époque en Alsace...

"Collectif d’édition à métamorphoses multiples et à éclipses fréquentes, l’actuel Vroutsch est né de la confluence d’une revue "underground" et d’une publication teintée d’"ultra-gauche", La Marge. En dehors de sa propre production, le collectif s’efforce de faire circuler un certain nombre de textes peu connus concernant l’histoire du mouvement révolutionnaire aussi bien que l’actualité vue dans la perspective de différents courants minoritaires".

Plusieurs série ont été publiés, dont Dissidences, La Marge,avec des numéros consacré aux aux conseils ouvriers, aux Free Clinics, à la Librairie Bazar Coopérative de Strasbourg etc.