RAForum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Lectures, Recherche, Curiosités... > Le Labyrinthe des chercheurs > Mémoires et thèses > Thèses en langue française sur les anarchismes > DELPECH, Jean-Marc. "Parcours et réseaux d’un anarchiste, Alexandre Marius (...)

DELPECH, Jean-Marc. "Parcours et réseaux d’un anarchiste, Alexandre Marius Jacob, 1879-1954"

dimanche 28 octobre 2007, par ps

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Thèse de Doctorat en Histoire et civilisations : histoire des mondes modernes ; histoire du monde contemporain ; de l’art ; de la musique - Spécialité : Histoire contemporaine de l’Université Nancy 2, soutenue le 27 juin 2006, Lettres et Sciences Humaines, Nancy,
sous la direction de Monsieur François ROTH.

Résumé de l’auteur

Nous proposons avec cette thèse de replacer Alexandre Marius Jacob (1879-1954) dans le champ de l’histoire politique et sociale. L’homme doit en effet sa popularité à la fallacieuse comparaison avec Arsène Lupin qu’ont développée ses trois premiers biographes (Alain Sergent, Bernard Thomas et William Caruchet). Mais Jacob dépasse largement le cadre réducteur du roman d’aventure. Tous ses actes, jusqu’à son suicide, sont marqués du sceau de l’anarchie. Il se fait le théoricien d’une pratique militante originale, le vol, lors de son procès à Amiens en 1905. L’histoire d’Alexandre Jacob est multiforme. Elle est certainement plus que l’évocation de l’illégalisme anarchiste qui se développe à la fin du XIXème siècle. Elle nous autorise à aborder cet univers carcéral particulier qu’est le bagne. Mais elle permet aussi et surtout d’entrevoir le mouvement libertaire par le prisme de l’individu, de la fin de la propagande par le fait jusqu’au début des années 1950.


Voir en ligne : Lire ou télécharger la thèse