RAForum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Le mouvement anarchiste et la mouvance libertaire > Histoire > Agendas des années récentes > Agenda 2007 > RELIGION ET POLITIQUE

RELIGION ET POLITIQUE

Dieu, race, nation : mythes mortifères

mardi 4 décembre 2007

Rencontre débat avec Yves COLEMAN et Daniel COLSON

samedi 8 décembre 2007 à 15 heures

On croyait la discussion sur la religion terminée. Sur ce point, au moins, il semblait y avoir un accord entre tous les athées depuis au moins deux siècles. La religion n’était pas seulement « l’opium du peuple ». C’était une réalité du passé définitivement condamnée.

Mais la religion a la vie dure, plus dure (pour le moment) que les idées socialistes et révolutionnaires plutôt mal en point actuellement.

On assiste donc à un étrange ballet de certains « progressistes » et autres contempteurs de Dieu.

Avec d’un côté ceux qui (longtemps après Mao et Pol Pot il est vrai) commencent à (re)trouver du charme aux discours religieux les plus radicaux, de la théologie de la libération à l’Islam des pauvres, en passant par le féminisme musulman, les discours de Tariq Ramadan et la dénonciation des caricatures de Mahomet.

Et de l’autre côté ceux qui au nom d’un athéisme intransigeant et ossifié n’hésitent pas à ré-enfiler les vieilles bottes de l’ethnocentrisme et du colonialisme, à s’opposer (de façon sélective) aux constructions de mosquées et à mobiliser toutes les peurs actuelles autour d’une prétendue « invasion » musulmane dans les banlieues ouvrières.

On le voit face à la religion, la confusion règne.
Or, les religions ont de grandes ambitions : réclamer – au nom de la liberté de penser – l’interdiction de critiquer les croyances, leurs pompes et leurs œuvres. En témoigne l’appui marqué des hiérarchies catholiques et juives à l’action en justice de la très réactionnaire UOIF (Union des Organisations Islamistes de France) contre « Charlie Hebdo »lors de l’affaire des caricatures de Mahomet, tandis qu’une poignée de députés de notre belle République laïque tentaient de faire passer une loi rétablissant le délit de blasphème.

En fait, ce qui pose problème n’est pas le fait de croire ou de ne pas croire, mais la volonté des croyants et de leurs chefs de vouloir contrôler la vie de chacun. Ce qui pose aussi problème, c’est la volonté des politiques de manipuler les religions pour mieux asseoir leur pouvoir. Des catholiques Sarkozy, Le Pen et Chavez, au protestant Bush en passant par le musulman Nasrallah, tous les dirigeants politiques instrumentalisent Dieu à leur service, celui des patrons, des exploiteurs et des États.

Nous vous invitons à venir discuter de la confusion actuelle dans certains milieux révolutionnaires et altermondialistes, des liens entre religion et politique et des raisons pour les anarchistes et les révolutionnaires de s’opposer radicalement à l’idée de Dieu. La discussion se fera avec Yves Coleman, à l’occasion de la sortie du numéro de « Ni Patrie Ni Frontières » intitulé « Dieu, race, nation : mythes mortifères ».

Librairie libertaire LA GRYFFE, 5 rue Sébastien Gryphe 69007 LYON, France.
Ouverte du lundi au samedi inclus de 14 heures à 19 heures.

Téléphone/ fax :
04 78 61 02 25

Courriel :
librairie@lagryffe.net

Site Web : www.lagryffe.net


Voir en ligne : Lire sur Réfractions. des articles traitant de ce sujet.