RAForum
Slogan du site
Descriptif du site
15-17 Octobre Besançon.- Colloque pour le bicentenaire de la naissance de Proudhon
Article mis en ligne le 15 octobre 2009
dernière modification le 8 mai 2017

par r-c.
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

15-16 octobre : Opéra-théâtre de Besançon

17 octobre : Petit Kursaal

Colloque organisé par la ville de Besançon, l’Université de Franche-Comté (Laboratoire Logiques de l’agir ), la MSH Claude Nicolas Ledoux, le Conseil Régional de Franche-Comté, le Conseil Général du Doubs.

Jeudi 15 octobre

Président de séance : M. Thierry Martin, professeur de philosophie, directeur de l’école doctorale en Lettres-Sciences humaines à l’Université de Franche-Comté.

8 h 45. Ouverture du colloque : M. le Maire de Besançon, M. Le Président de l’Université de Franche-Comté.

9 h 15 - 9 h 30. Présentation du colloque, Hervé Touboul, Maître de conférences en philosophie à l’Université de Franche-Comté.

9 h 30 -10 h. Proudhon, critique du chemin de fer, Georges Ribeill, Professeur à l’Université de Marne-la-Vallée.

10 h 15 - 10 h 45. Les dimanches de Monsieur Proudhon, ou les célébrations d’une religion sociale, Robert Damien, Professeur de philosophie politique et éthique à l’Université de Paris X-Nanterre, auteur de plusieurs ouvrages de philosophie politique (il vient de publier avec E. Castleton, une nouvelle édition de Qu’est ce que la propriété ? au Livre de Poche).

11 h 15 - 11 h 45. Une affaire de raison, Georges Navet, Professeur de philosophie, Université Paris VIII (a publié de nombreux articles sur Proudhon, membre de la Société Proudhon).

14 h -14 h 30. Le lien de filiation entre Proudhon et les premiers républicains, fondateurs de la 3e République, Vincent Peillon, député européen.

14 h 45 -15 h 15. Proudhon, penseur de l’autonomie ouvrière, Jacques Julliard, directeur d’études honoraire à l’EHESS, membre de la rédaction du Nouvel observateur.

Discussion avec Charles Piaget, participant historique du mouvement des « LIP ».

16 h - 16 h 30. Proudhon et la question italienne, Gilda Manganaro, Professeur d’histoire de la pensée politique à l’Université de Trieste (a publié notamment Proudhon e l’Italia, Trieste, 2000).

16 h 45 - 17 h 15. Proudhon et la pensée libérale, Vincent Valentin, maître de conférences en droit l’Université de Paris I, enseignant à Sciences-politiques (a publié une anthologie de Proudhon : Liberté partout et toujours).

17 h 30 - 18 h. Du bon usage de la caricature antisocialiste pendant la Seconde République. Le chien Proudhon et le chat Considérant à l’affiche chez Aubert. M. Detourbet, doctorant en histoire à l’Université de Dijon.

Vendredi 16 octobre

Président de séance : Annie Stora-Lamarre, professeur d’histoire à l’Université de Franche-Comté.

9 h - 9 h 30. Proudhon, héraut et philosophe du peuple, Chantal Gaillard, secrétaire générale de la Société Proudhon (a publié diverses études sur la propriété depuis le XVIIIe siècle, et dans la pensée de Proudhon).

9 h 45 - 10 h 15. Un agnostique engagé : Proudhon en prise avec l’absolu, Édouard Jourdain, doctorant en études politiques à l’EHESS (a publié Proudhon, Dieu et la guerre aux éditions L’Harmattan, et Proudhon, un socialiste libertaire aux éditions Michalon).

10 h 45 - 11 h 15. Proudhon et l’économie, 1848, Thierry Menuelle, de la Société Proudhon.

11 h 30 - 12 h. Lecture proudhonienne de la Constitution de 1848, Anne-Sophie Chambost, maître de conférences en droit, Université de Paris-Descartes (a publié La Pensée juridique de Proudhon, Un anarchiste et le droit et de nombreux articles sur Proudhon).

Président de séance : Frédéric Brahami, professeur de philosophie à l’Université de Franche-Comté.

14h-14h30. Proudhon et les fouriéristes, Jonathan Beecher, professeur d’histoire à l’Université de Californie à Santa Cruz (a publié des biographies de Fourier et de Considérant, Fourier, le visionnaire et son monde, et Victor Considérant and the rise and fall of French romantic socialism, traduction à paraître aux éditions des Presses du réel, Dijon).

14 h 45 - 15 h 15. Le proudhonisme et les ouvriers militants du bureau parisien de la 1e Internationale au Second Empire, Bruno Scacciatelli, ATER en sociologie à l’Université de Picardie, membre du comité de rédaction de la revue Les Mondes du travail.

16 h - 16 h 30. Le crédit gratuit, une idée révolutionnaire ? La banque du peuple 1848-1849, Olivier Chaïbi, professeur en lycée professionnel, docteur en histoire.

17 h - 17 h 30. La notion de pacte fédératif chez Proudhon, M. Cagiao, maître de conférences en espagnol à l’Université de Tours (a publié une édition critique des Écrits fédéralistes de Proudhon en espagnol).

17 h 45 - 18 h 15. Proudhon, le canton de Vaud et la Suisse, Olivier Meuwly, adjoint au secrétariat général du département des finances et des relations extérieures du canton de Vaud, docteur en droit et ès lettres (a travaillé sur la correspondance de Proudhon avec L.H.Delarageaz, homme politique Vaudois).

Samedi 17 octobre

Président de séance : Henri Ferreira Lopès, directeur des bibliothèques de Besançon.

8 h 45 - 9 h 15. L’articulation entre droit et État dans le système politique de Proudhon, Fawzia Tobgui (enseigne le français et la philosophie à Munich et achève une thèse de philosophie politique sur la notion de fédéralisme chez Proudhon).

9 h 30 - 10 h. L’idéo-réalisme de Proudhon, Sébastien Pasteur, doctorant à l’Université de Franche-Comté (prépare une thèse sur Proudhon, la philosophie et l’art).

10 h 30 - 11 h. Proudhon et la question des candidatures ouvrières, Antoine Schwartz, doctorant en sciences politiques à l’Université de Paris X (sa thèse porte sur la pensée politique des libéraux du Second Empire).

11 h 30 - 12 h. Proudhon. Une pensée et une vie toujours inédite ? Edward Castleton, docteur de l’Université de Cambridge, chercheur associé à l’Université de Franche-Comté (travaille à l’édition des manuscrits inédits de Proudhon).

12 h 15 - 13 h. Proudhon et Victor Hugo, et conclusion du colloque, Gaston Bordet, Maître de Conférences honoraire à l’Université de Franche-Comté.

Le 15 octobre au soir, 20 h 30, au Petit Kursaal, discussion sur l’actualité de Proudhon.

La question du socialisme et du marché avec : Vincent Bourdeau, de l’Université de Franche-Comté ; Robert Damien, de l’Université de Paris X ; Jacques Langlois, de la Société Proudhon (sous réserve) ; Hervé Touboul, de l’Université de Franche-Comté ; Vincent Valentin, de l’Université de Paris.

Le 22 octobre au soir, 20 h 30 au Grand Kursaal, soirée-débat autour de la figure de Jenny d’Héricourt, écrivaine féministe révolutionnaire, née en 1809 à Besançon, auteur de Monsieur Proudhon et la question des femmes et de La Femme affranchie.

Confrontation de ses idées sur les femmes avec celles de Proudhon.

Présentation de Jenny d’Héricourt par Geneviève Fraisse.

Débat sur le féminisme aujourd’hui.


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4