RAForum
Slogan du site
Descriptif du site
PELLERIN, Pascale.- Les Philosophes des Lumières dans la France des années noires, 1940-1944
VOLTAIRE, MONTESQUIEU, ROUSSEAU ET DIDEROT
Article mis en ligne le 8 janvier 2010
dernière modification le 14 janvier 2010

par r-c.
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Illustration : Chloé Naudin et Tanguy L’Aminot.
Paris : L’Harmattan (Collection « Historiques » dirigée par Bruno Péquignot et Denis Rolland), 2009. 234 p. ISBN : 978-2-296-10523-2.

Existe aussi en version numérique.

Cet essai ouvre une problématique nouvelle peu abordée par les
historiens et les critiques littéraires, celle de la réception des textes
des Lumières durant l’occupation nazie. Il a pris en compte quatre
paramètres fondamentaux, le contexte historique et politique, la
production intellectuelle, journaux, essais, rééditions de textes, la
lecture et relecture des principaux auteurs des Lumières, Montesquieu,
Voltaire, Rousseau, Diderot et la réception de ces quatre
auteurs.

Il constitue une réflexion et une enquête sur les parcours
politiques et itinéraires intellectuels de ceux qui ont traversé ces
années sombres, sur les milieux littéraires, les affinités ou inimitiés
entre les écrivains qui dépassent parfois les clivages idéologiques.
Dans un contexte de rupture historique violente, les intellectuels
vont s’appuyer sur les écrivains des Lumières pour dénoncer la Collaboration
ou au contraire soutenir son bien-fondé. Si l’opposition
entre les lectures des résistants et des collaborateurs ne surprend
guère, plus étonnants sont les conflits à l’intérieur du camp collaborationniste,
entre ceux qui se réclament toujours d’une tradition de
gauche anticapitaliste et ceux qui vilipendent les Lumières responsables
de la chute de l’Ancien Régime. L’Histoire qui nous oblige à
relire les textes renouvelle considérablement notre approche des
Lumières parce qu’elle oblige à un déplacement constant du regard
porté sur elles. Elle permet de saisir leur pluralité et leurs contradictions
soulignées par l’hétérogénéité de leurs multiples réceptions.

Comment Voltaire, et surtout Rousseau, ont-ils été lus par les collaborateurs et par les résistants ? Certains pacifistes, proches des anarchistes, sont aussi mentionnés, comme René Gérin, secrétaire général de la Ligue internationale des combattants de la paix (LICP) [1].

Cliquer sur l’icône pour ouvrir la table des matières

Titulaire d’un doctorat de littérature française, Lectures et images de
Diderot de l’Encyclopédie à la fin de la Révolution
publié en 2000,
Pascale PELLERIN menant à la fois un travail d’historienne et de critique
littéraire a publié de nombreux articles portant sur la réception des
Lumières du XVIIIe siècle à nos jours.

Notes :

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4