RAForum
Slogan du site
Descriptif du site
BERTHIER, René. Digressions sur la révolution allemande
Article mis en ligne le 15 mai 2010
dernière modification le 11 avril 2012

par r-c.
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Essai, 2009. Paris : Ed. du Monde Libertaire (Collection : Notre Histoire), 2009. 181 p. ill. 19 cm. ISBN/ISSN/EAN : 978-2-915514-22-3.

Contient un article de Gerhard Wartenberg publié en 1932 et intitulé « L’anarcho-syndicalisme en Allemagne » (trad. de René Berthier).

La révolution allemande de 1918 est peu connue des militants. Pourtant, un enjeu de taille se jouait à ce moment-là. La révolution russe, qui commençait à s’enliser, avait l’urgent besoin du renfort d’une révolution en Allemagne, qui, en même temps qu’un soutien pratique, aurait pu lui donner un second souffle de liberté. L’échec de la révolution dans ce pays, à cause de l’attitude des groupes communistes, va livrer le peuple allemand, et le monde, à la barbarie hitlérienne dès 1922.

Un exemplaire auCIRA
P.S. :

EXTRAIT

IL Y A PLUS de 90 ans, le 28 janvier 1918, débuta en Allemagne une
grève générale des ouvriers pour la « conclusion rapide d’une paix
sans annexion », pour la levée de l’état de siège imposé à la
population depuis le début de la guerre et la libération des prisonniers
politiques. Un million de travailleurs s’arrêtèrent de travailler pendant
six jours.
À la mi-avril, des grèves éclatent à Berlin. Le 1er
octobre, la Ligue
spartakiste appelle à la formation de conseils ouvriers. Le 25 octobre,
à la tribune du Reichstag – le parlement allemand – le député Otto
Rühle, membre du Parti socialiste, le SPD, exige l’abdication de
l’empereur et en appelle à la révolution socialiste.

La famille régnante est chassée par une émeute.

8 novembre : Rosa Luxembourg est libérée de prison. Appel du
SPD pour une grève générale. Des soulèvements ont lieu à Leipzig,
Francfort, Dresde et des conseils d’ouvriers et de soldats sont créés ;
celui de Munich proclame la République. La révolution s’étend à
Berlin.
La République allemande est proclamée deux fois le même jour : le
9 novembre à 14 heures par Philipp Schneidemann, membre du SPD ;
à 16 heures par Karl Liebknecht, de la Ligue spartakiste, qui proclame
la République socialiste libre d’Allemagne.

L’empereur Guillaume II s’enfuit en Hollande le 10 novembre.
Le
SPD et l’USPD 1 (Parti social-démocrate indépendant d’Allemagne,
fondé en 1917) créent un conseil des commissaires du peuple.
11 novembre 1918 : signature de l’armistice.

Le 6 décembre 1919, le Conseil des commissaires du peuple
convoque des élections pour élire une assemblée constituante le
15 février 1919.


flèche Sur le web : Compte-rendu de l’ouvrage

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4