RAForum
Slogan du site
Descriptif du site
Bibliographie de Jeanne Morand
Article mis en ligne le 4 février 2011
dernière modification le 30 janvier 2011

par r-c.
logo imprimer

Jeanne Morand vient d’une famille aux idées bien trempées. Elle a deux frères, réfractaires, qui partiront en Angleterre en 1914. Une de ses soeurs viendra plus tard la rejoindre, et une autre sera la compagne de Lecoin.

Elle vient à Paris en 1905, où elle est employée comme femme de ménage. Elle fréquente les "Causeries populaires", réunions anarchistes organisées par Libertad avec qui elle ne tarde pas à vivre. Elle mène souvent le coup de poing contre la police qui vient les harceler, et sera plusoieurs fois condamnée et mise en prison.

En 1907, elle quitte son emploi pour travailler à l’imprimerie du journal L’anarchie, dont elle assumera la gestion après la mort de Libertad en décembre 1908, tandis que Mauricius en assume la direction.

Elle prend ensuite pour compagnon l’anarchiste et antimilitariste Jacques Long (Jacklon). A la déclaration de guerre, elle le suit en Espagne où ils pensent trouver refuge. Ils en seront expulsés au début de 1919, pour cause de propagande anarchiste, et se rendent alors en Hollande.
Elle est aussi une des fondatrices du "Cinéma du Peuple".

Le 19 novembre 1920, à Bordeaux, un conseil de guerre les condamne par contumace à la déportation à perpétuité pour leur comportements pendant la guerre. Après la mort de son compagnon, elle se constitue prisonnière et est condamnée, le 5 mai 1922, à dix ans de prison. Après plusieurs grèves de la faim, relayées par d’autres détenus anarchistes dont Louis Lecoin, elle est placée au "régime politique" puis finalement libérée le 29 août 1924.

Elle collabore à La Revue anarchiste au Libertaire puis au Végétalien(1926). En 1930, elle s’occupe d’une "Colonie enfantine libertaire" mais, à partir de 1932, sa santé mentale commence à se dégrader. En 1937, elle devient pensionnaire de l’oeuvre de l’Hospitalité du Travail.

Bibliographie

Jeanne Morand, Illus. de "La Loutre". La Question sociale (Brochure de l’En Dehors), BP 5, 08150. 48 p. Ill. Bibl.

Anne Steiner, « Les militantes anarchistes individualistes : des femmes libres à la Belle Époque », Amnis [En ligne], 8 | 2008, mis en ligne le 01 septembre 2008, consulté le 30 janvier 2011. URL : http://amnis.revues.org/1057.

Ephéméride anarchiste

"Jane Morand" Anarchopedia


Évènements à venir

Pas d'évènements à venir
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.52