RAForum
Slogan du site
Descriptif du site
BATTLESCARED (pseudo). "L’anarchisme clandestin à Leningrad"
Un court récit sur l’anarchisme clandestin à Leningrad dans les années 1920
Article mis en ligne le 23 avril 2012
dernière modification le 4 avril 2012

par r-c.
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

    traductions de cet article :
  • English

Yuri Krinitsky était un étudiant de 18 ans quand il vint de Tachkent pour étudier à l’Institut Russe
d’Histoire de l’Art. De retour chez lui, il fut impliqué dans la création de plusieurs cercles de jeunesse
anarcho-syndicalistes. Il fut arrêté là-bas à l’automne 1922, suite à une dénonciation écrite, sous
l’accusation de publier un magazine clandestin, L’Alarme du Turkestan. Pas découragé pour autant, il
commença un travail anarchiste à l’Institut, formant un groupe autour de lui. Durant les vacances de Noël
1923/24, il visita Moscou et reçut une carte de membre de la Fédération Russe des Anarchistes, et
plusieurs cartes vierges à distribuer à Tachkent et Leningrad.

Au printemps 1924, il fut élu président du Département d’Éducation Politique de l’Institut. Durant les
vacances d’été de 1924, il fut de nouveau arrêté à Tachkent mais rapidement relâché. Il continua son
activité à l’Institut. En automne de cette année là, 6 jeunes Communistes arrivèrent à l’Institut et
préparèrent une liste pour les élections aux instances étudiantes. À un meeting de masse Krinitsky pressa
les étudiantEs de voter contre cette liste. La GPU (qui avait succédé à la Tcheka) surveillait l’Institut. La
liste communiste perdit les élections et, durant la nuit du 3 au 4 novembre, la GPU arrêta Krinitsky,
Benjamin Rakov, Alexandra Kvachevskya, Panteleimon Skrinikov, Maria Krivtsova et Yevgeniya
Olshevskaya. Krinitsky, Rakov et Kvachevskya furent déclaréEs coupables d’être des éléments
socialement dangereux qui corrompaient le milieu étudiant et ils/elles furent exiléEs de Leningrad pour 3
années. Les accusations contre les autres furent abandonnées par manque de preuves. Krinitsky fut
déporté pour 3 ans à Zyriansky, Rakov et Kvachevskaya pour 2 ans au Kazakhstan.

Rakov et Kvachevskaya refusèrent de coopérer avec le GPU et subirent un long exil. Kvachevskaya
contracta la tuberculose et fut renvoyée chez ses parents, cessant toute implication politique. Krinitsky
démissionna de la Fédération Russe des Anarchistes et renonça publiquement à ses opinions dans un
journal, rédigeant un témoignage détaillé de ses activités pour l’OGPU (encore un nouveau nom pour la
Tcheka). Il déclara qu’il avait commencé à être impliqué dans une activité anarchiste à l’âge de 13 ans en
1919. Il dénonça des douzaines d’étudiantEs, déclarant qu’il se considérait désormais comme étant un
Bolchevique-léniniste. Il fut relâché le 15 octobre 1926.


D’autres étudiantEs anarchistes furent alors arrêtéEs. Le 13 mars 1925, Aida Issahorovna Bacevich fut
déportée au Kazakhstan (attendant une réhabilitation en 1990 elle raconta à un chercheur que l’OGPU
avait orchestré une provocation avec la distribution de cartes de la Fédération des Anarchistes et
l’organisation de cellules anarchistes). Le 19 juin 1925, Raisa Shulman fut déportée en Asie Centrale pour
3 ans pour avoir organisé des cercles anarchistes clandestins. Elle fut en conséquence emprisonnée à
l’isolateur politique de Verkhneuralsk. Au printemps de 1925, Lydia Korneievna Chukovskaya fut arrêtée
mais bientôt relâchée grâce aux efforts de son père, un célèbre écrivain pour enfants ayant des
connections avec la direction communiste. Elle ne connaissait pas Krinitsky et n’était pas impliquée dans
un travail clandestin.


flèche Sur le web : Accès gratuit à tout l’article

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4