RAForum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Les idées et les expériences > État > Désobéissance civile > FRATERS, Erica. La désobéissance civile des réfractaires non violents à la (...)

FRATERS, Erica. La désobéissance civile des réfractaires non violents à la guerre d’Algérie

mardi 18 avril 2017, par ps

Éditions libertaires, 2017. 33 p. ISBN : 978-2-919568-82-6 ; ISSN : 2498-2679.

4e de couverture

Il ne s’agit, ici, que de rappeler des faits et apporter quelques précisions sur la naissance de la désobéissance civile en France car l’information donnée sur cette question nous paraît incorrecte ou pour le moins incomplète.

La désobéissance civile, en tant que telle, naît en France par une contestation de l’armement atomique pendant le temps de la guerre d’Algérie (1954-1962). Elle se poursuit par la mise au jour des pratiques de torture par les militaires, puis par la dénonciation, en actes, des camps d’assignation à résidence pour les Algériens suspects ; enfin, en soutien aux jeunes réfractaires qui refusaient cette guerre coloniale et qui s’engageaient dans une action collective de désobéissance civile non-violente.

Ces différentes manifestations seront organisées par l’Action civique non-violente.

Erica Fraters, anagramme de « réfractaires » a déjà publié en 2005 Réfractaires à la guerre d’Algérie, 1959-1963.