RAForum
Slogan du site
Descriptif du site
OH, Jang-Whan. "L’histoire du mouvement anarchiste coréen des origines à 1931"
Article mis en ligne le 21 mars 2004

par r-c.
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

    traductions de cet article :
  • English

Thèse de doctorat de 3e cycle, histoire. Dir. Pierre Brocheux. Paris 7 : 1987. [S.l.] : [s.n.]

PARIS 7-BU LSH

Résumé :

Le point de départ de l’anarchisme coréen, résidant surtout dans l’aspiration à la liberté et à l’égalité, afin de parvenir à ’indépendance du pays, se développa parmi les révolutionnaires coréens en Chine, et les étudiants coréens au Japon dans les conditions spécifiques de leurs pays d’accueil : tendance nationale en Chine et tendance purement idéologique au Japon.

En Chine, dès 1920, les révolutionnaires et les groupes terroristes coréens évoluèrent vers l’anarchisme en adoptant la théorie de l’anarchisme, surtout la violence. Parmi eux, Sin Chai-Ho et Li Hoi-Yong étaient les figures les plus typiques, qui montrent le passage du nationalisme à l’anarchisme.

D’autre part, la Euiyul Dan (Société des Braves) de Kim Won-Bong, le groupe terroriste le plus connu, évolua, lui aussi du nationalisme à l’anarchisme. Le manifeste révolutionnaire coréen, rédigé par sin Chai-Ho, montre la tendance de l’anarchisme coréen : l’anarchisme national.

De son côté, au Japon, Pak Yul, disciple d’Osugi Sakae, tenta de réaliser la société idéale d’un seul coup, et il organisa le groupe anarchiste Huku Hoi (Association des amis noirs). L’anarchisme à l’intérieur du pays fut dominé par les doctrines de Pak Yul jusqu’à la fin des années 1920.


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs RSS

2003-2019 © RAForum - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.4