RAForum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Les idées et les expériences > Questions politiques > Pacifisme > Chants et poèmes pour la paix

Chants et poèmes pour la paix

Il existe au moins un recueil de chants :

Recueil. Chansons pacifistes. Publication : s.l. : s.n., 1882-1930. Formats divers. Chants et musique, texte imprimé, recueil de pièces

(Bibl. Nat. de France)

Le genre témoigne du changement des idées. A l’époque de Montéhus (1872-1952) qui chante "La butte rouge", "Gloire au XVIIe" on croit encore à la guerre révolutionnaire, dans le sillage de "La Marseillaise," dont il faut rappeler ici qu’elle fut chantée dans les grandes contestations, comme "l’Internationale".

Mais depuis 1936, on sait comment l’espoir d’une guerre révolutionnaire s’est éteint, et au lieu d’’inviter à prendre des armes, sachant qu’elles ne servent qu’à d’autres pouvoirs, on a des
Boris Vian et des Renaud qui chantent "Le déserteur" , Gilles Servat, "Désertion". Nous avons ici une version du "déserteur" en esperanto

Beaucoup de chanteurs parmi les plus grands ont aussi chanté leur haine de la guerre et leur mépris de quelques tristes sires qui ont conduit l’humanité où l’on sait. Citons en vrac :

Georges Moustaki, "Hiroshima", Serge Reggiani/ Boris Vian : "La java des bombes atomiques". On peut trouver encore, assez facilement, les chansons de Georges Brassens sur l’Internet, notamment "Les deux oncles", "La guerre de 14-18", Mourir pour des idées".

Léo Ferré a aussi écrit des chansons critiques : "Mon Général" (1947) qui lui valut d’être censuré (c’était à l’époque du Général de Gaulle), "Pacific Blues". On peut citer aussi Jean Roger Caussimon : "Si vis pacem" © J.-R. Caussimon/J.-M. Sénia, musique de Jean-Marie Sénia
Pacific Blues . Ou encore Jacques Debronckart : "Mutins de 17".

Pour l’histoire de ces divers types de chansons, on se reportera surtout à l’excellent livre de Gaetano Manfredonia.

* Remerciements à Eric, Marielle et Didier pour leurs suggestions